Un record en cours d’homologation et l’aventure qui continue!

DCIM100GOPRO

Les fortes émotions vécues lors de cette première journée de vol, celle du lundi 26 octobre qui nous a mené au record de distance libre avec 3 points de contournement (la plus grande distance jamais réalisée en biplace!) sont doucement retombées et laisse place à un quotidien moins intense, rythmé par des tentatives journalières souvent avortées pour cause de conditions médiocres. Le vent fort ou la relative stabilité ont souvent raison de nous, mes choix tactiques en l’air ne sont pas non plus toujours judicieux à l’image d’aujourd’hui qui nous aura vu tenter un départ de cross trop matinal (7h30) et une trajectoire non optimisée par rapport à notre dérive…L’apprentissage se fait au fil des vols, quand on pense avoir compris, une nouvelle situation se présente à nous et remet en question nos croyances. L’engagement physique et psychique est important, les niveaux de stress atteints en certaines situations sont parfois extrêmes, notre atterrissage au beau milieu d’une forêt dans de fortes rafales et sous le vent d’une colline nous l’a bien rappelé ce matin. La patience ne suffit pas, l’expérience de ce genre de climat, de reliefs, ainsi que le fonctionnement ultra spécifique des cycles thermiques dans le vent soutenu rendent le jeu complexe. Du grand vol libre! Nous croyons en la possibilité de réaliser un prochain vol dépassant les 400km, quelques erreurs lors de notre premier essai nous ont empêché de franchir cette barrière pourtant si proche. Emilie est une passagère incroyable de détermination, j’aimerai pouvoir atteindre cette distance en sa compagnie mais les jours sont désormais comptés pour elle, son retour au Québec est prévu dans 7 jours et une période de repos doit être planifié afin qu’elle ne reprenne pas son job exténuée. Les prévisions n’étant pas fiables, la seule option est de se lever tous les jours à 5h pour se rendre sur le décollage à 6h30 et enchaîner sur une tentative avec une mise en l’air tonique dans 30km/h de vent minimum en guise de réveil! C’est le prix à payer pour tenter un record, ne croyez pas qu’il s’agit de vacances, ce n’est pas le cas! La gentillesse du peuple rural Brésilien est sans commune mesure, ils sont naturellement tournés vers les autres, chaleureux, serviables et leur sourire est désarmant. Un exemple inspirant pour nous autres Européens si occupés à faire tourner l’économie de notre planète en oubliant souvent l’essentiel. Un beau voyage, encore un!

Un lien d’une news dans le célébrissime magazine Cross Country:

http://www.xcmag.com/2015/10/363km-tandem-paraglider-record/

Un autre de la FAI (fédération internationale aéronautique) qui valide les records:

http://www.fai.org/record-hang-gliding-and-paragliding

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO